Le solo Revenir traduit le lien que nous entretenons avec nos émotions les plus brutes, les plus fortes, les plus primaires parfois, ces émotions qui font de l'individu que nous sommes aujourd'hui, celui que l'on aspire à devenir encore.

 

Il n'est pas question de casser les codes, ni de considérer qu'ils n'existent pas. Mais comprendre comment, au-delà des lignes que l'on trace pour réussir à vivre ensemble, l'homme doit conserver, pour s'épanouir pleinement , pour ne pas s'oublier, son pouvoir d'être hors des conformités, pourquoi pas déraisonnable aussi, sentir à nouveau ce qui le poussait à l'origine, avant les enseignements, avant les manières.

 

Pour avancer, pour grandir, il nous faut parfois retrouver des sensations libres, sans règle, sans mesure, des ambitions plus personnelles. Partir c'est apprendre à revenir.